Organiser un voyage de groupe en Roumanie

Organiser un voyage de groupe en Roumanie

Vous êtes une association, un comité d’entreprise ou un groupe d’amis et vous avez un projet de voyage de groupe en Roumanie ?

Team building dans les Carpates ou le Delta du Danube, city break à Bucarest, à Timisoara, à Iasi, à Cluj ou à Sibiu…  Nous organisons des voyages sur mesure pour les groupes dans toutes les régions de la Roumanie. Faites-nous part de votre projet de voyage et vous allez recevoir un programme et un devis personnalisés !

Nos idées de voyages pour groupes en Roumanie

Les merveilles de la Transylvanie

Après avoir traversé les Carpates, en passant par la route entre les nuages, découvrez la Transylvanie, maison des principaux sites touristiques du centre de la Roumanie : le château de Bran, la citadelle de Râșnov, la vallée de la Prahova, les villes médiévales de Brașov, Sibiu et Sighișoara.

à partir de 795 €
Avion Hotel 8 Jours 7 Nuits
Plus de détails


Que faire lors de votre voyage en Roumanie

Découvrez une liste des principales activités, monuments et musés à découvrir lors de votre voyage en Roumanie

Monuments

Brașov, une ville saxonne

Brasov est une ville entourée par la chaîne des montagnes Carpates. Elle est située autour de la colline Tâmpa. C'est le chef-lieu du département au même nom dans le sud-est du bassin transylvain, la plus grande station de ski de l’Europe de l’Est et un important centre touristique. Vous allez être émerveillés par son centre-ville médiéval, où vous trouverez autant de preuves de l’histoire fascinante de Brasov, que vous aurez l'occasion de découvrir, grâce aux légendes et à la vie des habitants, en visitant les endroits hors paire.
Brașov, une ville saxonne
Monuments

Centre historique de Bucarest

Le centre historique de Bucarest vous séduira avec ses parcs et ses quartiers aux architectures du XIXème siècle qui lui valurent le surnom de Petit Paris. En remontant la rue de la Victoire (Calea Victoriei) vous pourrez découvrir la place de la Révolution avec le monument de la Révolution de 1989, le musée national d’Art de Roumanie et surtout l’Athénée roumain. La place de l’Université vous attend avec l’hôtel Intercontinental, qui surplombe la ville du haut de ses 23 étages, le théâtre National et les bâtiments de l’Université. Ensuite, vous pourrez vous promener dans le quartier piéton de Lipscani avec ses ruelles souvent très animées en été et découvrir l’église Russe Saint Nicolas, l’église Stavropoleos, l’intérieur du restaurant Caru cu Bere, les bâtiments de la banque Nationale, l’auberge du Manuc (Hanul lui Manuc), la cour Princière (Curtea veche), le Musée national d’histoire, parmi d'autres.
Centre historique de Bucarest
Monuments

Centre ville de Târgu-Mureș

Târgu-Mures est une ville située au centre de la Transylvanie. Elle garde encore l'air médiéval grâce à ces édifices, de véritables bijoux architecturaux. Vous admirerez la place des Roses et la citadelle Médiévale (construite en 1250 et partiellement détruite en 1601). Vous trouverez également des édifices de style baroque et néo-classique, comme l'église Ioan Botezătorul (littéralement Jean le Baptiseur), la tour des Franciscains, le palais de la Culture et la mairie.
Centre ville de Târgu-Mureș
Monuments

Château de Bran

Situé au coeur des montagnes verdoyantes et entouré de belles vues, le château de Bran se dresse fièrement sur une colline à environ 30 kilomètres de Brasov.
Surnommé le château de Dracula, il a obtenu sa notoriété en partie grâce au roman de Bram Stoker. Les légendes du comte Dracula sont connues partout dans le monde.
Nous vous invitons à découvrir vous-mêmes l’histoire réelle du château et les ressemblances entre le personnage principal du roman de Stoker et le voïvode roumain Vlad Tepes (littéralement Vlad l’Empaleur), entre la représentation fictive du château de Dracula et cet imposant château de Bran.
Château de Bran
Monuments

Château de Peleș

Le château de Peles est l’un des monuments les plus remarquables de Roumanie, grâce à son architecture dominée par le style néo-Renaissance, aux façades décorées d’éléments en bois, aux candélabres de Murano, à sa collection de peintures de presque 2000 tableaux et à celle d’armes et d’armures. Les touristes peuvent admirer le hall d’honneur, la salle des glaces, la salle d’armes, le salon de musique et bien d'autres. Sa construction a débuté en 1873 et l’inauguration a eu lieu 10 ans plus tard. Au fil des années, le château a été utilisé comme résidence royale, lieu de détente pour les personnalités, ou bien exclusivement affecté au protocole d’État. Après la révolution roumaine de 1989, il a été réintégré au circuit touristique.
Château de Peleș
Monuments

Château Kemény

Le château Kemény, situé dans le village de Brâncovenesti, a été construit au XIIIème siècle, sur les ruines d’un ancien camp romain. Sa forme actuelle est due aux travaux conduits dans la période 1537-1555, sous le règne du voïvode Ferenc Kendy, ainsi qu’aux modifications réalisées au XIXème siècle, par la famille Kemény. Le château a été, au fil des années, la propriété de plusieurs familles nobles, la dernière étant la famille Kemény, qui l’a gardée environs trois décennies. Pendant la période communiste, le château a servi de prison, puis de centre de rétablissement et de réhabilitation neuropsychiatrique. Ce château, un joyau de l’architecture de la Renaissance, fut ouvert au public dès 2014, lorsque la famille Kemény reprit possession de cette propriété, perdue en 1949.
Château Kemény
Monuments

Citadelle de Râșnov

La citadelle de Râșnov se trouve parmi les dix plus beaux châteaux au monde, à visiter en hiver, selon la classification de Condé Nast Traveler, un célèbre groupe américain d’édition de presse magazine. (http://www.cntraveler.com/galleries/2015-12-29/the-10-most-beautiful-snow-castles-in-the-world/10).
La citadelle a été construite par les chevaliers Teutons au XIIIème siècle. Elle domine la ville au même nom, du haut d’une colline. En effet, soit en hiver, soit en été, vous serez éblouis par la beauté du paysage.
Citadelle de Râșnov
Monuments

Église Stavropoleos

L'église Stavropoleos est une oasis de calme juste au cœur du centre historique de la capitale roumaine. Ses éléments originaux ont été très bien conservés. La façade richement décorée émerveille tout le monde avec ses colonnes sculptées, ses médaillons, ses peintures et ses guirlandes de fleurs. Après avoir découvert la cour intérieure ombragée et fleurie de ce joyaux bucarestois, vous serez également fasciné par son intérieur présentant des sculptures en bois et en pierre et des fresques florales. Plus encore, vous aurez l'occasion d'entendre des chants ecclésiastiques néo-byzantins traditionnels, grâce au chœur de l'église, qui participe aux festivals de musique de partout dans le monde.
Église Stavropoleos
Monuments

L’église fortifiée de Biertan

Située sur une colline dans la commune de Biertan, cette église fortifiée garde encore le style gothique flamboyant de l’époque où elle a été bâtie (fin du XVème siècle – début du XVIème siècle). En entrant dans l’église, vous serez fascinés par l’autel, avec ses 28 peintures magnifiques illustrant des scènes de la vie de Jésus.
L’église fortifiée de Biertan
Monuments

L’église fortifiée de Prejmer

L’église gothique de Prejmer a été édifiée au XIIIème siècle par les Saxons et les chevaliers Teutons. Elle est entourée par des murs d’environ 4 mètres de large et 12 mètres de hauteur, à des fins de défense. C'est l’une des églises les mieux conservées d’Europe et elle est inscrite sur la liste du Patrimoine mondial de l’Unesco. L'intérieur de la forteresse est constitué de presque 270 cellules, qui appartenaient aux familles du village.
L’église fortifiée de Prejmer
Monuments

L’institut d’Archéologie Vasile Pârvan

L’institut d’Archéologie Vasile Parvan est un établissement sous la tutelle de l’Académie roumaine, spécialisé dans la préhistoire, l’histoire ancienne, l’archéologie et l’histoire médiévale. L’Institut, qui est l’une des plus anciennes institutions de recherches en Roumanie, créée en 1834, possède une riche histoire archéologique, ses membres ayant participé, au fil des années, à de nombreuses fouilles, études et congrès internationaux dans le domaine.
L’institut d’Archéologie Vasile Pârvan
Monuments

La céramique noire de Marginea

La céramique noire de Marginea est l’héritage des Daces. Pour les passionnés d’histoire et de culture ce sera un véritable plaisir de découvrir la preuve de l’origine dacique. Les formes des objets et les techniques utilisées remontent à des époques très anciennes. L’habileté des artisans est bien évidente dans toutes ces œuvres d’art.
La céramique noire de Marginea
Monuments

La cité princière de Suceava

Bâtie à la fin du XIVème siècle, sous le règne du voïvode Petru I, la cité princière de Suceava a servi de résidence principale aux princes moldaves, pour une période d’environ 200 ans. Restée dans l’histoire comme la cité qui n’a jamais été prise, ses remparts les plus importants ont été dressés sous le règne du voïvode Stefan cel Mare (Étienne le Grand). La forteresse faisait partie de l’ample système de défense développé en Moldavie, à la fin du XIVème siècle, contre la menace ottomane. Cet ensemble médiéval, qui comprend un château et ses remparts, a été récemment restauré dans le cadre d’un vaste projet mis en place dans la période 2011-2015.
La cité princière de Suceava
Monuments

La colline Tâmpa

Tâmpa est une colline dominant la ville de Brasov. Elle a une hauteur de 960 mètres et est située au centre de la ville. Du haut de la colline la grandeur du paysage est émouvante. Découvrez vous même cette enclave de nature en milieu urbain. Une superficie d’environ 150 ha a été déclarée réserve naturelle et c’est la seule réserve naturelle au monde située au milieu d’une ville. C’est également l’habitat de nombreuses espèces d’animaux sauvages (ours, lynx, loups), d’oiseaux et de papillons.
La colline Tâmpa
Monuments

Le lac Rouge

Ce lac de retenue naturel s'est formé en 1837 à la suite d'éboulements. Les environs du lac ont un microclimat agréable et bénéfique pour traiter les états d'épuisement physique et mentale. La vallée est à l'abri des vents, l'air est particulièrement propre et riche en aérosols naturels, les environs sont pittoresques et offrent des conditions excellentes pour ceux qui cherchent des sources naturelles de régénération.
Le lac Rouge
Monuments

Le Sphynx et les Babele

Il y a des endroits dans le monde où la terre et le ciel paraissent se toucher. Un de ces endroits se trouve en haut des montagnes de Bucegi où vous pourrez admirer les Babele et le Sphinx. La ressemblance avec le monumental sphinx de Gizeh en Egypte est une bonne raison pour le découvrir. On dit que le Sphinx de Bucegi est la représentation d’une divinité et les Babele (littéralement Vieilles Dames) sont les Autels Cyclopéens de Caraiman. L’image de ces deux formations rocheuses naturelles et les paysages à couper le souffle charment sans doute de nombreux touristes.
Le Sphynx et les Babele
Monuments

Les gorges de Bicaz

Découvrez le merveilleux défilé naturel qui unit la Moldavie et la Transylvanie ! Cette spectaculaire attraction touristique de 8 km de long traverse les localités Bicaz-Chei, Bicazu Ardelean, Tasca et Bicaz. Le trajet est formé de serpentins tortueux et les rochers cachent des grottes uniques, comme la Grotte Noire, dont l'entrée a 15 mètres de hauteur.
Les gorges de Bicaz
Monuments

Monastère d’Agapia

Le monastère d’Agapia est l’un des plus grands et plus beaux monastères du nord de la Moldavie. Il est situé à 9 km de Târgu Neamt et il est composé de deux monastères : Agapia din Vale et Agapia din Deal (le Monastère dans la vallée et le Monastère sur la colline). Le premier a été construit en 1642 et le deuxième en 1527. L’église en bois est l’une des particularités du Monastère sur la colline.
Monastère d’Agapia
Monuments

Monastère de Cozia

Érigé par Mircea cel Batrân en 1388, le monastère est un incontestable monument de l’art médiéval roumain. Les fresques murales, qui témoignent de l’influence du style byzantin primitif, sont dans un bon état de conservation. Le monument est situé dans un cadre naturel privilégié, entre les montagnes et la rivière Olt, dans la petite ville de Calimanesti.
Monastère de Cozia
Monuments

Monastère de Curtea de Argeș

Édifié au début du XVIème siècle en style byzantin, ce monastère est l’une des plus célèbres constructions de Roumanie. Il abrite les tombes des premiers Rois de Roumanie, ainsi qu’une légende à découvrir !
Monastère de Curtea de Argeș
Monuments

Monastère de Humor

Situé à 5 km de la ville de Gura Humorului, le Monastère de Humor a été bâti en 1530 et y sont enterrées plusieurs personnalités importantes de la Moldavie médiévale. Vous pouvez admirer des fresques intérieures et extérieures, mais ce qui est caractéristique de la peinture de Humor est l'unité chromatique due aux différentes nuances de rouge utilisées.
Monastère de Humor
Monuments

Monastère de Moldovița

Le monastère de Moldovita, fondé par Petru Rareș en 1532 est l'un des plus anciens édifices religieux de la région, ayant un glorieux passé historique. L'architecture de l'église combine des éléments de style byzantin et gothique. L'une des plus populaires attractions est la peinture extérieure de style moldave médiéval. Les paysages des environs sont tout aussi fascinants.
Monastère de Moldovița
Monuments

Monastère de Putna

Le monastère de Putna date de 1466. Étienne III le Grand l'a fait construire après la conquête de la citadelle de Chilia. Le monastère accueille la tombe d'Étienne, qui est devenue un lieu de pèlerinage. La grande pierre tombale que nous pouvons voir aujourd'hui a été reconstruite par Vasile Lupu au XVIIème siècle. Nous vous invitons à découvrir vous-même le monastère de Putna, qui est l'un des plus importantes institutions monastiques de la Moldavie.
Monastère de Putna
Monuments

Monastère de Sucevița

Le monastère de Sucevita est un monument historique important datant de la fin du XVIème siècle. Sa peinture extérieure est bien conservée, mieux que la peinture des autres monastères de Moldavie. Selon la légende, une femme du voisinage a décidé d'offrir son aide à la construction de l'église, alors elle a transporté les matériaux de construction dans son char tiré par des buffles. Elle a fait ça pendant 30 ans. Pour que le souvenir de son geste ne soit pas oublié, son visage a été sculpté sur le beffroi. Découvrez vous-mêmes les autres légendes et énigmes de la région !
Monastère de Sucevița
Monuments

Monastère de Voroneț

Le monastère de Voronet est surnommé Sixtine de l’Orient grâce à ses peintures uniques. Construit en 1488 (en seulement 21 jours), le monastère est en fait un cadeau de Stefan cel Mare (Étienne le Grand) pour Daniel l’Ermite, qui l’avait conseillé de continuer la lutte contre l’invasion turque. En conséquence, Stefan cel Mare est sorti victorieux du combat. Vous apprécierez sans doute le style moldave traditionnel de l’église Sfantu Gheorghe. Le bleu unique qui domine les fresques porte le nom de bleu de Voronet.
Monastère de Voroneț
Monuments

Musée du Village de Bucovine

Le musée du Village de Bucovine, dont les débuts remontent aux années 1960-1970, illustre  l’organisation et l’activité complexe du village traditionnel, l’architecture des maisons, les installations techniques et équipements nécessaires aux activités et métiers de la région, ainsi que le style de vie des habitants. En plus des maisons traditionnelles, rangées d’un côté et de l’autres de petites ruelles au centre du village, on peut également y trouver une église, un bistrot et une école, chacun de ces établissements provenant d’un village de la région. Le musée propose également des expositions de costumes traditionnels et d’objets en bois, utilisés dans les activités quotidiennes des habitants.
Musée du Village de Bucovine
Monuments

Musée national d’Histoire de Roumanie

Ce musée national situé au cœur de la capitale retrace l’histoire roumaine à partir dès époques préhistoriques jusqu'au présent. Il comprend environ 60 salles d’exposition, réparties dans 4 parties s'étendant sur 8 000 m².  Vous allez tout apprendre sur la culture matérielle et spirituelle des Gèto-Daces, les guerres daciques de Trajan et la création de la Dacie romaine, sur les structures des pouvoirs de l'État dans la société médiévale, l'époque phanariote, l'obtention de l'indépendance, l'entrée dans les deux guerres mondiales et le communisme. La première salle qu'on peut visiter comprend une exposition gratuite régulièrement mise à jour et des kiosques de souvenirs, la deuxième est un labyrinthe où se cache les vestiges de la culture Gumelnița, l'ancienne civilisation étendue jusqu'au Danube roumain. Vous y trouverez des poteries et des outils qui vous aideront à découvrir leur mode de vie. Dans la troisième partie, vous découvrirez des copies de plus de 180 fresques de la colonne Trajane. Exécutée à Rome et inaugurée le 12 mai 113, la Columna Traiani rend hommage à l’empereur romain qui a battu le roi dace, Décébale, et à son peuple. La quatrième salle abrite le trésor national, témoins d’un patrimoine riche, de l’antiquité à l’époque contemporaine. Découvrez vous-même les bracelets d’or Daces trouvés à Sarmizegetusa, parmi beaucoup d'autres. Le musée national d'Histoire de Roumanie vous présente aussi un lapidarium, une collection importante de pièces de monnaie, ainsi que de nombreuses expositions temporaires à ne pas manquer.
Musée national d’Histoire de Roumanie
Monuments

Sinaia, la perle des Carpates

Sinaia, à juste titre surnommée la perle des Carpates grâce à ses beautés naturelles et architecturales, est une ville située dans la vallée de la Prahova, ancienne destination d’été de la cour royale. Les plus importantes attractions de la ville sont le château de Peles, Pelisor et le monastère de Sinaia, auxquels s’ajoutent des paysages mémorables.
La première attestation de la ville date de 1581, mais elle prend son essor sous le règne de Carol I, avec la construction du château de Peles, de Pelisor et du casino.
Sinaia, la perle des Carpates
Monuments

Vallée de la Prahova

Située au nord de Bucarest, la vallée de la Prahova est une région très touristique de Roumanie. Avec ses stations de sports d’hiver, ses paysages, ses monuments naturels et ses monuments historiques, elle attire de nombreux touristes.
Vallée de la Prahova
Monuments

Vieille cour princière de Bucarest

La vieille cour princière (en roumain, Curtea Veche) était l'ancienne résidence princière de Bucarest. Vous allez la reconnaître facilement, grâce à la statue de Vlad III l'Empaleur érigée juste en face. Son musée abrite les plus vieilles attestations historiques de la capitale roumaine, qui remontent au XIIIème siècle. À partir du XIVème siècle, la vieille cour princière a été la résidence de la principauté de Valachie. Après le Moyen-Âge, elle était le noyau de Bucarest. Jadis, la surface du palais et des jardins mesurait 25 000 m², étant délimitée par la rivière Dâmbovița, au sud, par les rues Smârdan et Şelari à l'ouest, par l'artère commerciale Lipscani au nord et par le boulevard I.C. Brătianu à l'est.
Vieille cour princière de Bucarest
Monuments

Visite de Piatra Neamț et de ses alentours

Venez donc visiter Piatra Neamț, ville pittoresque de la Moldavie et un des plus anciens lieux habités de la Roumanie ! Promenez-vous sur la Piaţa Libertăţii, arrêtez-vous sur la Cour Princière et ses vestiges historiques ou encore offrez-vous un tour en téléphérique jusqu’au Mont Cozla afin d’admirer la vue sur la ville et ses alentours. Et si le cœur vous en dit, un peu plus loin, à quelques kilomètres au nord-ouest de Piatra Neamț, dans la vallée de la Bistrița, vous pourrez visiter le monastère orthodoxe de Bistrița, datant du XVème siècle.
Visite de Piatra Neamț et de ses alentours
Activités / Excursions

Le tourisme rural en Transylvanie

Séduits par le charme des maisons saxonnes, les touristes apprécient l’unicité des villages de Transylvanie et la gentillesse des habitants. C’est pour cela que chaque année les petits villages de Transylvanie attirent les voyageurs à la recherche des lieux où les traditions ont gagné la bataille contre l’oubli. Elles sont encore aujourd'hui vivantes et authentiques.
Le tourisme rural en Transylvanie
Sites incontournables

L’église Noire

L'église Noire est un des symboles de Braşov. Il s'agit, en effet, du monument le plus important de la ville, situé juste au cœur du centre historique. L'église peut accueillir 5 000 personnes. C'est le plus grand édifice sacral de Roumanie, la plus grande église-halle située à l'est de Vienne et l'un des plus grands bâtiments de culte médiévaux de la Saint-Étienne de Vienne jusqu'à la Sainte Sophie de Constantinople. L'église Noire s'enorgueillit de sa collection de tapis orientaux datant du XVème et du XVIème siècles, la deuxième plus grande d'Europe, à l'exception de celle de Turquie. Cette église gothique doit son nom actuel à un incendie de 1689, qui avait ravagé toute la ville. Son nom d'origine était l'église Sainte Marie. Sa construction a duré presque 100 ans. Dans sa tour, vous trouverez une cloche de 6 300 kg, la plus grande de Roumanie et l'une des plus grandes d'Europe. De plus, le son de son orgue attire chaque année des organistes de tout le monde. À l'époque de sa construction, c'était l'un des plus grands orgues d'Europe.
L’église Noire
Sites incontournables

La cité médiévale de Sighișoara

Édifié par des artisans et des marchands allemands appelés Saxons de Transylvanie, le centre historique de Sighișoara a gardé d'une manière remarquable les caractéristiques d’une petite ville médiévale fortifiée. Pendant plusieurs siècles, la cité a eu un rôle stratégique et commercial aux confins de l’Europe centrale.

Vous allez découvrir les remparts très bien conservés, l’église de la colline qui date du XVème siècle et surplombe la cité médiévale, ainsi que les rues et la place centrale de la cité, mais surtout la tour de l’Horloge, qui remonte aux XIIIème - XIVème siècles et abrite le musée d’Histoire, tout en vous offrant une vue inoubliable sur la nouvelle ville.
La cité médiévale de Sighișoara
Sites incontournables

La route Transfăgărășan

Transfăgărășan, appelée aussi La Route entre les nuages, fait partie des plus belles routes d’Europe. Ayant une longueur de 92 km, la route relie la Transylvanie à la Munténie en traversant les plus hautes chaînes de montagnes de Roumanie. Du fait de son altitude et du climat, la route Transfăgărășan n'est pas ouverte toute l'année, sinon généralement entre le 30 juin et le 1er novembre.
La route Transfăgărășan
Sites incontournables

La vallée de l’Olt

 La vallée de l’Olt, le plus long défilé de Roumanie, s’étend sur 47 kilomètres entre les villes de Turnu Rosu et Cozia. La rivière Olt, qui prend sa source dans les Monts Hasmas Mare (Carpates Orientales), a creusé cette vallée entre les Monts Cozia (à l’ouest) et les Monts Fagaras (à l’est). Cette rivière, se jetant dans le Danube au sud à proximité de la frontière bulgare, a donné son nom à la région historique d’Olténie, située au sud-ouest de la Roumanie.
La vallée de l’Olt, qui relie les régions historiques de Transylvanie et de Valachie, offrent des paysages inoubliables, ainsi que plusieurs destinations historiques et religieuses comme le monastère de Curtea de Arges ou le monastère de Cozia.
La vallée de l’Olt
Sites incontournables

Palais de Mogosoaia

Le palais de Mogosoaia, situé à 15 km de Bucarest, au milieu d’un magnifique parc au bord d’un lac, est un édifice construit en 1702, sous le règne du prince Constantin Brancoveanu, dont l’architecture est l’expression d’un mélange d'éléments byzantins, valaques et de Renaissance italienne, connu sous le nom de style brancovan. Le palais abrite également un Musée d'art Brâncoveanu, où sont exposées entre autres des pièces d'argenterie, des sculptures, des tapisseries et broderies en or et argent, de vieux parchemins, des documents et livres rares.
Palais de Mogosoaia
Sites incontournables

Palais du Parlement

Le palais du Parlement a été construit entre 1984 et 1989 sous le régime communiste. Il mesure 270 mètres de long, 240 mètres de large et 86 mètres de haut. Sa superficie habitable est d’environ 350 000 m², ce qui en fait le plus grand bâtiment en pierre au monde ! Visiter le Palais du Parlement : 
  • visite standard avec les principales salles
  • visite avec accès sur le toit pour une vue imprenable sur la capitale
  • visite incluant en plus une partie des sous-sols.
Liens / sources : http://cic.cdep.ro/fr
Palais du Parlement
Sites incontournables

Sibiu, ville saxonne

Ville élue capitale européenne de la culture en 2007, Sibiu a été surnommée La Petite Venise en 2011 – Une ville qui doit être visitée par le Guide Michelin. Au Moyen Âge, la citadelle de Sibiu ou Hermannstadt était l’une des plus importantes du pays et doit son développement aux colons allemands. Ce qui est très particulier dans l’architecture de Sibiu, ce sont les Yeux de la ville, des petites fenêtres sur les toits des maisons, qui ressemblent à des yeux. Les lucarnes sont construites à des fins pratiques, pour assurer le renouvellement de l’air intérieur. Néanmoins, elles sont devenues le symbole de la ville, des yeux toujours ouverts qui veillent sur les habitants. La ville et l'ensemble de la région abondent en vestiges historiques et culturels. Une fois arrivés, vous trouverez de nombreux endroits à ne pas manquer, étant donné que les endroits à voir sont presque tous concentrés dans le centre-ville. Pour découvrir les monuments les plus importants de la ville, il suffit de prendre le temps et de mettre des chaussures confortables.
Sibiu, ville saxonne
Sites naturels / Parcs

Le lac volcanique Sainte Anne

Le lac Sainte Anne est le seul lac volcanique de Roumanie. Il est situé à environ 55 km de la ville de Miercurea Ciuc et 48 km de Sfântu Gheorghe. Le chemin jusqu’au lac est entouré de forêts, alors la lumière du soleil y pénètre difficilement. C'est pourquoi le voyageur est toujours accompagné une agréable fraîcheur.
Le lac volcanique Sainte Anne

L’AGENCE DESTI-NATIONS EN BREF

Voyages 100% sur mesure

Garanties et sécurité

Avis clients 9,6/10

Réductions importantes

De nombreux avantages
Plus de détails